NEWS
 
 
  Le 24 mars 2018 à CLAMART

Par Alain Concord

 
 

     C'était une première pour G-E et Ricky, ce concert dans la moderne salle Hunebelle à Clamart qui date de 2007. L'organisateur avait tenu à l'équilibre entre l'instrumental et la partie chantée. Ce principe fut respecté pour le plus grand plaisir de tous. Les dimensions confortables de la scène (et des coulisses) offraient un confort appréciable. Ainsi les chorégraphies Shadows et le jeu de scène de Ricky purent se déployer à leur aise.

    Côté son, rien que du bon également. Tout avait été visiblement peaufiné lors de la balance de l'après-midi.  Daniel me confia que Patrice utilisait pour la première fois un nouvel effet de réverbération (Keeley Abbey Road) qui sembla contribuer à un son plus aéré que d'habitude.

 

    Quand ils entamèrent Apache, c'était tout simplement devant nous, la Version Studio. Le public semblait un peu différent des aficionados habituels. On me précisa que le Fan-Club de Ricky n'avait pas fait le déplacement. Il est vrai que la plupart m'étaient inconnus, et pour certains avec qui je bavardais, ce concert vintage semblait être une première.  L'époux de l'adjointe au Maire me confia qu'il avait bien sûr entendu parler des Shadows, mais pas de Cliff Richard.

L'ambiance était calme sur les premiers titres, puis s'échauffa progressivement. La mayonnaise avait fini par prendre !

Ricky, toujours en forme, nous fit son show habituel, parsemé d'humour et parfois d'émotion. Un autre instant d'émotion, quand Alain Bertrand présenta un instrumental qu'il m'avait promis : Walk Don't Run.  Sa peine à évoquer la disparition récente de Nokie Edwards, un des membres des Ventures décédé le mois dernier était palpable. Il se tourna d’ailleurs vers moi à cette évocation.

Pour ce titre, la version Guitar-Express est d'ailleurs d'une finesse et d'une originalité qui s'écarte des versions  traditionnelles, tant celle des Ventures que celle des Shadows.

     Les autres titres, bien enlevés, démontrèrent la maîtrise de ce groupe sur scène. Je retiendrai d’ailleurs un très élégant Nivram et un percutant Gonzales. Vintage Bob, le batteur, nous fit quelques chouettes prestations, et quelques interventions au micro qui ajoutèrent à l'ambiance.

     La soirée fut vraiment agréable et pris fin sur le tard, vers minuit.

 

Propos recueillis auprès d’Alain Concord

    

     
 

UN SUCCES TOTAL...

 

     Le lundi 7 Août toute la journée, la vie des goélands du port de pêche de Loctudy a été animée par la musique ...

       Le Rock'n Roll était de la partie avec la présence de plusieurs groupes. Certains vocaux et un groupe  instrumental... En effet, nos amis de Guitar Express, groupe rarement produit, en Bretagne, ont été conviés à venir démontrer leur talent dans le Far West Français sur la péninsule du Finistère qui porte particulièrement bien son nom. Comme on dit: "si on veut aller plus loin vers l'Ouest, il n'y a plus qu'à prendre un ticket pour les Caraïbes" ...

      Invité par l'Association du Comité des Fêtes de Loctudy avec un projet né de l'idée de Gilbert Cariou,  le groupe Guitar Express, malgré une météo incertaine et venteuse (sans une goutte de pluie du reste) , a gagné une de fois de plus le cœur des Nostalgiques de la musique des Années 60 et plus particulièrement celle des Shadows. Devant un parterre de plus de 5000 personnes , les sonorités propres à ce groupe légendaire ont conquis les Bretons et les Estivants de passage dans ce petit port de caractère qui recevait également la flottille de l'association "Route de l'Amitié " qui y effectuait une escale.  L'ambiance a été comme à l'accoutumée partagée et crée par un public réceptif, aussi bien concentré à écouter ce que beaucoup de jeunes Bretons n'avaient jamais entendu, que par les "vétérans des 60's dont la fièvre du Rock 'n Roll a réveillé les instincts jamais taris par cette musique endiablée qui incite plutôt à la danse...

 

             Avant qu'ils ne montent sur scène , nous avons pu rencontrer nos amis, alors qu'un certain trac les avait envahi quant à la présentation du groupe par le Mr Loyal du moment... Il est évident que la prestation se doit d'être à la hauteur de la carte de visite qui en est faite au moment du passage à l'acte. Ce soir, la barre avait était fixée assez haute, sans doute dans un élan de sympathie, de courtoisie et d'accueil.  Il n'en a rien été, et comme à son habitude, Guitar Express, de manière très professionnelle, a été au rendez vous fixé et ce fut un moment de précision et de justesse sans aucune loupée notoire. Le public constitué de fans, d'habitués ou non, a été comblé.

     Il suffisait de passer de temps en temps au travers de cette foule pour mesurer une critique à 100% positive par des gens qui découvraient et par d'autres qui se souvenaient .

 

          Après 50 mn "d'instrumental Guitar", pendant lesquelles un panel significatif du répertoire des Shadows a été effectué sans interruption, ce fût au cours  d'une deuxième partie "vocale"  que la Bretagne a pu apprécier la grande classe de Danny Boy qui s'exprima également  sur un répertoire à réveiller les plus inconditionnels des années "yéyés", et ce fût un parterre de danseurs qui mit l'ambiance jusque très tard dans la soirée.

      Nul doute qu'un tel évènement sera renouvelable à l'avenir, au vu de l'engouement qu'il a suscité et de l'enthousiasme général très facilement perceptible. Merci aux organisateurs, à Gilbert Cariou, Roland Philippe qui a assuré la logistique pour le groupe,  la Ville de Loctudy ainsi qu'à tous les artistes qui ont offert leur talent pendant cette magnifique journée et au public qui a su venir en nombre.

PA DELPIERRE (Webmaster pour Guitar Express)

 

      

 
 

Guitar Express  sur ARTE

C'était programmé le 16 Février  2017